Accueil > Vers le succès > Vers de brillantes carrières

Vers de brillantes carrières

Ils ont étudié à la Faculté de Droit de Laval et mènent aujourd’hui de brillantes carrières, de Laval à New-York. Dans leurs témoignages, tous soulignent la qualité de l’enseignement.
 

Catherine Ménardais, Vice-Présidente du Tribunal de Grande Instance de Laval.

« J’ai étudié à la Faculté de Droit de Laval pendant ma première année de Droit [la 2ème année de DEUG de Droit fut ouverte en 1989]. Selon moi, la Faculté de Droit de Laval est une excellente transition entre le lycée, où les élèves sont très encadrés, et les grandes universités. Les étudiants sont peu nombreux dans chaque promotion, 25 en 2e année par exemple. Cela leur permet d’avoir de vrais échanges avec leurs professeurs, de poser toutes les questions qu’ils souhaitent. C’est un système universitaire à taille humaine, motivant et stimulant, qui offre un environnement propice au travail. Commencer à Laval, c’est un bon tremplin. »
 

Joëlle Ory, Notaire associé de l’Etude Têtu-Collet-Ory à Laval.

« J’ai étudié deux ans à la Faculté de Laval, lors de mon DEUG. Cette Faculté délivrait déjà un enseignement de grande qualité, avec de très bons intervenants. Les effectifs réduits sont également un énorme atout pour les étudiants. Je me souviens d’excellents enseignants venant de Paris, de Science-Po, qui pouvaient dispenser des cours et des TD car nous étions 100 en 1ère année et une trentaine en 2ème année. Je garde de cette Faculté une impression de prestige. Tous les anciens étudiants de ma promotion font aujourd’hui de belles carrières ! »
 

Frédéric Janvier, Directeur des Ressources Humaines des Etablissements BREGER à Saint-Berthevin

« Lorsque j’ai effectué mon DEUG à Laval, des professeurs réputés dispensaient les cours, comme le Professeur Gicquel, auteur de nombreux ouvrages de Droit. J’avais d’ailleurs des amis parisiens qui venaient étudier à Laval pour cette raison. Les conditions de travail étaient idéales car nous avions accès à tout : locaux de qualité, bibliothèque avec de nombreuses références, cours bien organisés, excellents professeurs. La taille humaine de la Faculté de Droit de Laval est un atout et permet de se constituer un meilleur dossier pour l’admission en Master. Notre entreprise lui verse d’ailleurs une taxe d’apprentissage chaque année, preuve que nous croyons dans cette formation.
 

Jérôme Hullin, Conseiller économique au CER de Meslay Sablé.

« J’ai obtenu ma licence Professionnelle Droit des Entreprises Agricoles en septembre 2010 et aujourd’hui, moins de deux mois après, je travaille en tant de conseiller économique dans un CER (Centre d’Economie Rurale). Deux entreprises m’ont sollicité après l’obtention du diplôme, et deux autres encore depuis que j’ai pris mon poste. Doublée à un autre diplôme ou à une certaine expérience professionnelle, cette formation est un vrai plus. En ce qui me concerne, j’avais 10 ans d’expérience professionnelle et un BTS Production Animale avant de faire ma licence. »
 

Guillaume Glon, Avocat Associé du Cabinet LANDWELL & Associés à New-York.

« Ma formation à la Faculté de Droit de Laval n’a jamais été un obstacle pour trouver un stage, un emploi ou tout simplement pour accéder à d’autres universités. J’ai étudié deux années à Laval, puis au Mans et à Montpellier (DJCE). Mon passage à Laval a souvent intrigué les recruteurs lors de mes entretiens, et je pense que cela a été un atout dans mon CV. Quant à la formation délivrée par la Faculté, elle est d’excellente qualité : des conditions de travail idéales, des enseignants compétents issus d’horizons variés, une proximité avec le corps enseignant que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. Les étudiants ont tout le loisir de poser des questions et même de discuter avec leurs professeurs après les cours. »

Environnement Numérique de Travail Univerité du maine